Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
  • 18 octobre 2020

Renforcez vos défenses : un geste protecteur facile  !

Renforcez vos défenses : un geste protecteur facile  !

Renforcez vos défenses : un geste protecteur facile  ! 1024 1024 Marie-Amélie

L’automne est là avec son cortège de microbes et virus. Il est temps de préparer son corps à traverser l’hiver sans tomber malade. L’épidémie de C 19 a démontré l’importance d’avoir un système immunitaire bien portant et immunocompétent.

Préserver notre capacité d’adaptation :

La première des protections reste certes le lavage des mains mais il est conseillé en amont, de renforcer le terrain. « Le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout » disait Claude Bernard. L’automne est donc le moment idéal pour travailler sur les déséquilibres qui favorisent le développement des germes pathogènes. C’est grâce à sa capacité d’adaptation et à son analyse de la situation que l’organisme peut faire face à une bactérie ou un virus et mobiliser toutes ses réserves pour le contrer. Si nous soumettons en permanence notre corps à diverses agressions (stress, nuit écourtée, malbouffe, surmenage …), il sera moins à même de répondre correctement à une exposition virale.

En préventive, c’est donc d’abord cette capacité d’adaptation qu’il convient de préserver.

Je vois arriver beaucoup de clients en cabinet soucieux de booster leur immunité et qui dans l’anamnèse décrivent des troubles du sommeil, du stress, de l’anxiété, de la tension nerveuse, des troubles digestifs et ils ne s’en rendent pas compte. Pourtant cette forte exposition au stress induit une dérégulation de la mélatonine et du cortisol, ce qui mine les réserves immunitaires et ouvrent la porte aux infections.

Respecter nos rythmes biologiques :

Le respect de nos rythmes biologiques constitue le meilleur rempart aux maladies hivernales. Cela consiste d’abord à respecter le rythme des saisons. Autrefois, nous vivions au rythme de la lumière du soleil et des saisons. Si le printemps et l’été étaient des saisons de très forte activité (semer, cultiver puis moissonner), l’automne et l’hiver étaient des saisons plus calmes et moins occupées. Depuis quelques décennies, nous nous sommes affranchis de ce rythme, grâce notamment à l’arrivée de l’électricité. Nous travaillons d’arrache-pied en automne (cette fameuse rentrée) et en hivers. Puis nous prenons nos congés l’été.

 Sans révolutionner nos rythmes actuels, reprenons conscience des rythmes des saisons et du soleil. Accueillons le soir comme un vrai temps de repos, sans activité yang. Ainsi par exemple, programmons nos séances de sport en journée. 

A la veillée privilégions un éclairage indirect, éteignons les écrans, couchons-nous tôt. 

Limiter l’exposition au stress :

Nous sommes soumis à un stress énorme actuellement avec cette crise du C 19 et l’effet nocébo de toutes ces mauvaises nouvelles distillées en permanence nuit grandement à notre immunité en perturbant notre sommeil, augmentant notre anxiété ou notre colère. Renforcer son immunité passe forcément par une réduction du stress. C’est le moment d’essayer les approches permettant de réduire ce stress : yoga, hypnose, cohérence cardiaque ou méditation sont également bénéfiques pour l’immunité.

Si nous cultivons un bon sommeil, cela induira une meilleure « digestion psychologique » des évènements de la journée et donc un meilleur moral, une meilleure énergie le lendemain. Et pour avoir une bonne digestion psychologique et un sommeil de qualité, il faut alléger la digestion physique. Pour cela, mastiquons plus (au minimum dix fois avant d’avaler) et privilégions un repas du soir frugal. 

C’est pourquoi les repas d’affaire, familiaux et amicaux devraient être tous programmés à midi.

Chouchoutons notre microbiote intestinal :

Comment ? En faisant le choix d’une nourriture sobre le soir mais aussi une nourriture équilibrée et de qualité tout au long de la journée. L’immunité se joue aussi dans le ventre où les défenses immunitaires se concentrent. Avoir un microbiote riche et diversifié constitue un très bon soutien de l’immunité. Et pour cela, il convient de privilégier une assiette colorée, riches en légumes variés, frais et bio, en légumineuses, céréales semi-complètes, oméga 3 (petits poissons gras, huile de colza, noix …), des aromates ainsi que de l’ail, oignon, échalotes, des épices. Dans le même temps, réduire les ennemis du microbiote : le sucre, les glucides à index glycémique élevé, les graisses saturées, pesticides, additifs, et limiter les laitages.

L’hydratation est également importante pour ne pas assécher les muqueuses.

Savoir choisir des alliés :

Ensuite on peut booster son immunité avec quelques produits naturels comme :

  •  L’astragale : stimulante de l’immunité et anti fatigue, parfaite pour les personnes âgées ;
  • Le cyprès : pour son action antivirale ;
  • Le sureau : antiviral très agréable en tisane ;
  •  L’échinacée : grande stimulante de l’immunité ;
  • Le bourgeon de cassis en gemmothérapie : soutien des surrénale et anti fatigue ;
  • Le bourgeon d’églantier : parfait avec les enfants sujets aux infections ORL hivernales ;
  •  Un apport correct en zinc : car il inhibe la réplication des virus et stimule l’immunité ;
  • En cuivre : pour son action antibactérienne et immunostimulante ;
  •  Et en vit D : validée et conseillée par l’académie nationale de médecine. Elle est considérée comme un traitement préventif et curatif du C-19 car elle module le système immunitaire et régule la réponse anti inflammatoire[1] ; 
  • Des extraits de champignons (shitaké, maïtaké …) qui régulent et dynamisent le système immunitaire ;
  • Des huiles essentielles, comme l’HE de ravinshara , de laurier noble, de niaouli, de citron…..

Ces produits demandent un accompagnement par un thérapeute correctement formé. En revanche, pris en tisane, les plantes sont très indiquées dans l’automédication familiale.

La tisane anti coup de froid :

Pour un litre d’eau frémissante : mettre 4 g de plantes à part égale (fruits de sureau et thym), ajouter 1 cm de gingembre frais et 1 cm de curcuma frais, coupés en fines tranches, ½ jus de citron. Couvrir. Laisser infuser 10 minutes, filtrer et transvaser dans un thermos. A boire tout au long de la journée en y ajoutant éventuellement un peu de miel.

Un dernier truc ?

Un câlin par jour pour bien passer l’hiver ! Telle est la préconisation du psychologue américain Sheldon Cohen. Son étude publiée en 2014 a prouvé que les personnes qui recevaient des gestes de tendresse fréquemment réduisaient le risque d’infection et voyaient la gravité des symptômes diminuer. Alors dans cette période de distanciation sociale, gardons notre humanité et ne négligeons pas l’importance des contacts physiques notamment avec notre cercle familial proche. Ils sont favorables à l’immunité, diminuent le stress, augmentent la confiance en soi et combattent la déprime (grâce à un échange de microbiote, la production d’ocytocine et d’endorphine). 

Lavage fréquent des mains avec un savon, alimentation hypotoxique, mastication, activité physique, sommeil, contact fréquent avec la nature, méditation, yoga, câlins … les clés d’une bonne immunité sont assez simples, faciles à mettre en œuvre et à la portée de tous. 

Belle entrée dans l’automne.



[1]http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/